Agrément n° RH00415 pour les activités de distribution de produits phytopharmaceutiques

Clients professionnels,
merci de vous identifier ou de vous enregistrer
pour accéder aux produits de traitement

07Feb2019 Comment Effectuer Un Bon Arrosage ?

Comment Effectuer Un Bon Arrosage ?

L’arrosage est nécessaire pendant la période estivale. Mais l’eau est une ressource chère et rare, il convient donc qu’il soit économique et efficace.

 

 

Connaître les besoins des plantes

 

Les besoins en eau d’une plante varient selon son stade de développement.

La graine que nous mettons dans le sol ne contient que 15% d’eau. Pour qu’elle donne naissance à une plante qui en contient plus de 80%, il lui faudra beaucoup d’eau… Mais pas trop non plus car dans un sol gorgé d’eau, la graine pourrie, et les jeunes plantules sont attaquées par des champignons.

Une légère déshydratation avant l’arrosage améliore la croissance des racines.

 

Le bon dosage en eau

 

Un bilan hydrique et un suivi de l’ETP (Evapotranspiration Potentielle) sont nécessaires pour connaitre les besoins en eau.

Le calcul du bilan hydrique estime l'écoulement et l'évaporation sur un pas de temps décadaire ou mensuelle en fonction du sol et de la météorologie.

Le sol a un impact important sur le bilan car il possède une capacité de stockage qui peut s'épuiser ce qui conduit au flétrissement des végétaux et ainsi à une baisse de l'évapotranspiration.

Gazon arrosé

 

La porosité du sol (20 à 30% en général) peut être considérée comme une capacité de stockage.

L’ETP correspond à la quantité d’eau maximale pouvant être « évapotranspirée » sous un climat donné, par un couvert végétal de fétuque, bien alimenté en eau. Pour la pelouse, la démarche est donc assez simple.

 

Mais pour les autres végétaux, comment procéder ?

 

C’est là qu’intervient le coefficient cultural qui, appliqué à l’ETP, permet de définir le pourcentage d’eau à apporter au végétal.

Il est facilement applicable pour les surfaces plantées avec une densité importante. Mais pour les massifs, haies et arbustes, la démarche est un peu plus délicate car nous n’avons pas de notion de plantation au m². Il faudra aussi faire la différence entre des jeunes plants ayant un système racinaire peu développé et ceux en place depuis quelques années.

Massif fleuri

Un point particulier à prendre en considération est également la réserve utile en eau du sol (RU). C’est la quantité d’eau absorbée par le sol qu’il peut restituer à la plante. Lorsque l’eau est apportée au sol, elle part vers les profondeurs plus ou moins rapidement en fonction de la nature du sol.

 

La capacité de rétention maximale en eau est donc fonction de la nature du sol (sableux, argileux…).Une plante commence à utiliser la RU et il arrive un moment où la force de succion des racines de la plante n’est plus suffisante par rapport à la force de rétention du sol. C’est le point de flétrissement de la plante. Passé ce point, et sans apport d’eau, la plante meurt.

 

Le bon moment pour arroser

 

Un arrosage en pleine chaleur est une agression de la plante, et peut engendrer des brûlures, des maladies… Mieux vaut préférer un arrosage le soir, le plus tardivement possible, de façon à ce que le sol soit refroidit pour éviter une évaporation immédiate à son contact.

Le reste de l’année, il est préférable d’arroser en fin de matinée pour que l’eau soit bien absorbée par le sol avant le refroidissement nocturne.

Pour les jeunes plantations, il convient d’être plus vigilant et d’arroser plus régulièrement que les plantes bien installées.

En pot et en bac, vos plantes demandent un arrosage presque quotidien pendant les périodes de forte chaleur. Arroser doucement, pour que le substrat s’imprègne bien de l’eau.

Certains produits favorisent la pénétration verticale de l’eau et atténue les irrégularités d’arrosage (Kick réf : 161449NB, Aquamix réf : 11322605). Sur gazon, ces agents mouillants réduisent les phénomènes de rosée à l’origine du développement des maladies cryptogamiques (qualibra pro réf : 18412410) Kick

 

Choisir un système d’arrosage économique

 

L’arrosage manuel reste la méthode la plus simple pour arroser les plantes et fleurs en pot, il ne demande que très peu de matériel, un simple arrosoir (réf : 162452) ou un tuyau d’arrosage est suffisant.

Mais attention, ce type d’arrosage est peu économique et il est impossible de savoir si la plante a suffisamment été arrosée.

Pour éviter de consommer trop d’eau, il faut éviter d’utiliser un simple tuyau d’arrosage dont le débit n’est pas facilement réglable.

Arrosoir

 

Pistolet arrosage

Vous pouvez adapter un pistolet ( réf : 177659) ou une lance d’arrosage (réf : 162750) à l’extrémité, ce qui vous permettra de réguler le débit. Veillez à bien choisir la qualité de votre tuyau.


Certains sont légers, anti vrille, anti torsion et résistant aux UV, même anti-écrasement (réf : 18030250, 18029625).

Tuyau Tricoflex Ultimate Tuyau Tricoflex Ultramax

 

Les arroseurs asperseurs ( réf : 162928) sont particulièrement adaptés pour l’arrosage des grands terrains. Ils ont la particularité de reproduire l’action de la pluie mais de manière artificielle.

 

ArroseurTrepied arroseur

En fonction du modèle choisi, vous aurez la possibilité de régler la hauteur et la longueur des jets, vous aurez même la possibilité de le surélevé avec un trépied adapté (réf : 162778). 

 

Les arroseurs circulaires ( réf : 162931) quant à eux, vous garantirons un arrosage uniforme sur 380°, suivant le modèle.

Vous pouvez opter aussi pour un système d’arrosage par goutte-à-goutte ou par tuyau microporeux (réf : 12579125, 16316150)

Ces systèmes permettent d’arroser directement et seulement les plantes qui en ont besoin tout en utilisant la quantité d’eau nécessaire et ainsi éviter le gaspillage. Ils sont faciles à mettre en place.

Arroseur oscillant


Vous pouvez aussi installer un système d’arrosage automatique avec un programmateur qui déclenchera l’allumage. Il vous permet de piloter votre arrosage en fonction des besoins.

 

Un bon arrosage, bien dosé en fonction de la saison, de l’état végétatif de la plante et de la météo, est donc essentiel pour réussir ses plantes et ne pas gaspiller l’eau.

 

Pour toutes questions, n'hésitez pas à nous contacter !

 

Et n'oubliez pas de découvrir nos autres articles sur la gestion de l'eau :

 

la restriction d'eau

 

- la récupération et le stockage de l'eau

 

Toutes les chroniques de Pierre